Programmation et billeterie

ANNULATION concerts 2021

Madame, Monsieur,

Face à la conjoncture sanitaire qui s’aggrave actuellement dans notre région, l’Association Guillaume de Conchamp se voit contrainte avec regret d’annuler les concerts de « La belle saison de Fontdouce  » prévus pour les 5 et 12 août 2021.

Nous estimons en effet ne pas être en mesure d’assurer dans les conditions requises, la logistique nécessaire au bon déroulement des spectacles programmés.

Nous en sommes très contrariés et espérons en des jours meilleurs pour retrouver notre fidèle public.

En vous remerciant de votre compréhension,

Très cordialement,

Le bureau de l’association Guillaume de Conchamp

Chers amis de Fontdouce,

L’été arrive bien timidement, mais après des mois difficiles de contraintes multiples, nous voilà pleins d’entrain et confiants pour commencer cette 3ème édition de « La belle saison de Fontdouce 2021 « , encouragés par les témoignages enthousiasmés du public fidèle mais aussi des nouveaux spectateurs qui ont goûté au charme des douces soirées de Fontdouce.

Dans ce cadre magnifique où les spectateurs pourront à leur guise se restaurer entre 2 concerts, nous vous proposons 3 journées musicales variées qui vous feront voyager dans divers horizons.

Les amateurs de jazz se régaleront le mercredi 30 juin avec le jazz manouche de « Romain Vuillemin Quartet » puis du jazz de composition de « Canto » de Matthieu Chazarenc.

Le piano, incontournable à Fontdouce, résonnera le jeudi 5 août à 18H, sous les doigts de Nathanael Gouin, suivi à 21H d’une soirée de Tango Argentin avec l’orchestre « Mondo Yengue » qui accompagnera le couple de danseurs professionnels de tango dans une chorégraphie chaleureuse et sensuelle.

La saison sera clôturée le jeudi 12 août par le trio de jeunes musiciens « Tropical Albatross » à 18H, puis à 21H « La Compagnie Mohein » enflammera Fontdouce dans un tourbillon étourdissant de musiques des Balkans, avec la voix envoûtante de la chanteuse, danseuse Nùria Rovira Salat.

Le jeudi 1 juillet, nous partagerons une journée musicale gratuite avec l’Abbaye aux Dames de Saintes.

Je compte sur votre soutien pour faire vivre ce beau projet de renaissance de « La belle saison de Fontdouce » dans la passion et la persévérance.

Amitiés musicales.

La présidente, Elisabeth Février.

Les précédentes belles saisons de Fontdouce

Les archives de l’ancienne édition

La Belle Saison de Fontdouce a changé de format en 2019. Retrouvez les archives de nos anciennes éditions via le lien ci-dessous

Vendredi 24 mai 2019

ANNIE SEGUIN – 1ÈRE PARTIE – HARPE ANCIENNE

Par la harpe classique elle commença, l’orchestre elle pratiqua, à l’enseignement elle se consacra. La harpe celtique elle côtoya de-ci de-là. Un jour la harpe triple elle entrevit, avec ses cordes longues, fines, souples, qui prennent la parole à peine on les effleure. Un nouvel univers plein de promesses.

Et puis… ce fut le trou noir… le temps qui passe et s’étire, sans que plus les cordes ne chantent, ou si peu. Mais il est en ce monde une loi appelée « impermanence ». Et c’est ainsi que pas à pas, refaisant en accéléré le chemin, un pas vers la harpe classique, un pas vers la harpe celtique, non sans quelques incartades par la voix, je suis retombée en amour avec la harpe ancienne.

Et c’est tout un univers qui s’ouvre, et qui parle… de Renaissance.

Annie SEGUIN.

EÏLEEN – 2ÈME PARTIE – VIOLONCELLE ET VOIX

Eïleen, ce sont des chansons, des mots tombés du profond un jour où la tête s’est retournée. Des mots transportés par les cordes tendues d’un violoncelle. Eïleen ne joue qu’avec ses doigts, car le jour du retournement l’archet s’est planté dans la terre et elle l’a laissé pousser.

Sous l’arbre devenu grand, dont les crins chatouillent l’oreille, elle chante les peines tendres, les surprises et tout ce qui a besoin de se dire. L’amour, le corps bavard, les questions qui cheminent, les réponses perdues et la vie qui s’offre toujours, sans retenue.

ESCAP’QUARTET – JAZZ

Jonathan PAILLIER, saxophoniste, est issu du conservatoire de Bordeaux où il s’est dirigé vers le jazz.

Alexis VALET, vibraphoniste dipômé d’un DEM de Jazz au conservatoire de Bordeaux, a intégré le pôle supérieur de Paris et est devenu un musicien incontournable de la scène de Jazz parisienne. Un album de ses compositions sortira bientôt.

Laure SANCHEZ, contrebassiste et chanteuse, diplômée d’un DEM de Jazz au conservatoire de Bordeaux est maintenant au pôle supérieur de Paris.

Valentin HENNIQUAU, batteur, originaire de la région, diplômé du MAI de Nancy, est professeur de batterie à Paris.

Leur programme surfant sur les standards de Jazz connus, ils sauront nous communiquer la fougue de leur jeunesse avec un bel entrain afin d’inaugurer cette première soirée dans le cellier tout juste rénové et le faire résonner avec une musique bien vivante !

Jeudi 27 juin 2019

CUARTETO « MONDO YENGUE » DE FERNANDO MAGUNA EN COMPAGNIE DES DANSEURS DARIO DA SILVA ET LUISA DAVID – TANGO ARGENTIN

Venez embarquer pour Buenos Aires, berceau du Tango argentin, avec le superbe Cuarteto « Mondo Yengue » de Fernando MAGUNA (bandonéon), Diego TROSMAN (guitare, Zaid Shawket (violon), Mathieu GOUAULT (contrebasse), en compagnie de danseurs, les maestros Dario DA SILVA et Luisa DAVID.

La rencontre de musiciens issus de cultures différentes autour d’une même passion, le Tango, vous envoûtera avec son rythme chaleureux et sensuel, dans cette longue soirée d’été à Fontdouce.

Répertoire « Tango traditionnel des années 40. »

Jeudi 12 septembre 2019

PATRICK POIVRE D’ARVOR ET CAROLINE GLORY AU VIOLONCELLE POUR LE SPECTACLE « PLAISIRS D’AMOUR »

Un spectacle éblouissant dans lequel Patrick POIVRE D’ARVOR lit les poèmes les plus profonds et les plus intimes, puisés dans son recueil « Et puis voici les fleurs », une anthologie de la poésie française de la Renaissance à nos jours.

Entre chaque poème d’amour, Caroline GLORY interprète au violoncelle des extraits de Bach à Bartok, en passant par Tchaïkovsky et Saint-Saëns.

En un dialogue inédit, Patrick POIVRE D’ARVOR et Caroline GLORY nouent, enchaînent et libèrent les mots et les notes où se reflètent les éternels jeux de l’amour.

Vendredi 23 juillet 2020

18H30 – COCO BRIAVAL

Auteurs, compositeurs les frères Briaval constituent une formation exceptionnelle. Si leur répertoire mélodique est tout naturellement imprégné de leurs racines culturelles Sintis, leur musique doit aussi beaucoup au swing et aux influences contemporaines. Coco Briaval, outre le fait d’être un fidèle ami de Guy Labory, exporte et fait connaître sa musique dans le monde entier, tant par les festivals auxquels il participe, qu’au travers d’une discographie pléthorique.

21 H – LES DEMOISELLES

Elles sont 3 chanteuses swing sur scène…Accompagnées de leurs 3 talentueux musiciens, elles évoluent dans une atmosphère glamour, pratiquant la close harmony, association sophistiquée et virtuose d’harmonies de swing et jazz. Tour à tour, sérieuses ou burlesques, mesurées ou fantaisistes, les « Mademoiselles » fêtent, dansent et chantent l’optimisme recouvré des Américains après la crise économique de 1929.
Leur spectacle célèbre la musique swing née dans la clandestinité des clubs new‐yorkais des années 40. L’atmosphère qui s’en dégage nous renvoie malgré nous à l’univers de Scorsese, à ces décors intimes et voilés par les volutes de fumée d’un gros havane, où les pin‐up faisaient rêver les soldats partis à la guerre, où des chanteuses voluptueuses flattaient les oreilles d’hommes engourdis par les douceurs d’un bourbon.

Jeudi 6 août 2020

17 H – PRESENTATION DE LA BIOGRAPHIE D’HILDDEGARDE DE BINGEN
PAR PASCALE FAUTRIER

Pascale Fautrier ,agrégée de Lettres modernes, a consacré sa thèse et de nombreux articles à Nathalie Sarraute. Elle est l’auteure d’une édition commentée de « Pour un oui ou pour un non « (Gallimard,2006) , d’une anthologie des manifestes littéraires ( Gallimard , 2009 ), de biographies ( Gallimard 2010 ,2011), dont la biographie critique d’Hildegarde de Bingen ( Albin Michel, 2018 ), d’une autofiction historique ( Ed. du Seuil ,2014 ) et d’un reportage politique (Au diable Vauvert , 2019 ).

18H30 – BRUNO PROCOPIO

Chef d’orchestre et claveciniste franco‐brésilien , après ses études au Conservatoire National Supérieur de musique et danse de Paris auprès des professeurs tels Pierre Hantai et Christophe Rousset , poursuit une solide carrière internationale avec une particulière maitrise de l’activité culturelle .
Simultanément il fonde en 2007 le label discographique Paraty Productions, distribué mondialement par Harmonia Mundi . Bruno Procopio travaille en étroite collaboration avec le Centre de Musique Baroque de Versailles ainsi qu’avec de grandes institutions et orchestres en Amérique du Sud. Fréquemment invité à diriger le Simon Bolivar Baroque Orchestra of Vénézuela , Bruno Procopio a enregistré avec lui le disque « Rameau in Caracas » , qui a obtenu entre autres récompenses , le Choc de Classica , 5 Diapasons ,etc…
De prestigieux orchestres comme l’Orchestre Symphonique du Brésil, l’Orchestre de l’Opéra de Manaus, l’Orchestre Philarmonique Royal de Liège et autres formations orchestrales et vocales ont évolué sous sa direction. Attaché à transmettre ses connaissances , il participe à des master‐classes dans de nombreuses universités d’Amérique Latine . Il a également été invité au Conservatoire Central de Pékin et enseigne le clavecin à l’Accademia Villa Bossi en Italie . Son disque dédié aux sonates pour viole de gambe et clavecin de J.S.Bach a reçu le Choc du Monde de la Musique.

21H – BRUNO PROCOPIO, CLAVECIN ET JOSHUA CHEATHAM, VIOLE DE GAMBE

Né près de Seattle, Joshua débute la musique par l’apprentissage autodidacte de la guitare. Dès l’âge de 13 ans il se consacre à la contrebasse classique, qu’il étudiera notamment auprès du légendaire Edgar Meyer à la Vanderbilt University (Nashville, Tennessee). Fasciné par les répertoires anciens et l’interprétation historiquement informée, il se voit décerner en 1996 une bourse d’étude Fulbright et part approfondir ses connaissances en Europe. Il intègre alors le Conservatoire Royal de La Haye (Pays‐Bas) où il reçoit l’enseignement de Anneke Pols et Wieland Kuijken pour la viole de gamba, et Maggie Urquhart pour le violone.
Du dessus de viole jusqu’à la contrebasse, Joshua Cheatham navigue avec autant d’aisance que de rigueur entre les registres et les répertoires.
Depuis 2004 il entretient avec le claveciniste Skip Sempé une profonde amitié musicale et devient un membre essentiel du Capriccio Stravagante. Il prend ainsi part à de nombreux concerts et enregistre notamment un disque consacré à Marais et Sainte Colombe (2008, Paradizo). Joshua est également sollicité par de nombreuses formations, tant pour la musique pour consort de violes qu’il affectionne tout
particulièrement, que la musique de chambre ou la contrebasse orchestrale. Il se produit et enregistre avec Sit Fast, Hathor Consort, l’Ensemble Pygmalion, Vox Luminis, Musicall Humors ou encore l’Orchestra of the 18th Century.
Depuis 2007 il est professeur titulaire de viole de gambe et de violone au Conservatoire HKU d’Utrecht (Pays‐Bas).

Vendredi 21 août 2020

18H30 – SWING AFFAIR

SWING AFFAIR est un quintet de jazz manouche et swing avec des influences de musiques du monde. Le répertoire de compositions vous emmène vers un voyage musical avec des escales vers des paysages artistiques variés. L’énergie des improvisations complètent ce décor original et repoussent l’imaginaire.
Les cordes des guitares, du violon et de la contrebasse se marient harmonieusement avec les vibrations des anches de la clarinette ou du saxophone. Venez vous évader un instant en venant écouter la musique de SWING AFFAIR !

21H – WENDY LEE TAYLOR QUARTET

Wendy Lee Taylor a grandi avec la musique des comédies musicales, extrêmement populaires dans son Australie natale. Elle a été contaminée très tôt par le démon de la danse, puisqu’elle a commencé à faire des claquettes et à chanter à l’âge de cinq ans ! Son chemin vers le jazz était déjà tout tracé…

Ce projet « Remembering Fred Astaire » n’est pas un simple hommage à Fred Astaire sur fond de jazz. Il représente un retour aux sources, un pèlerinage vers l’univers musical d’un authentique créateur qui a su faire rêver chacun d’entre nous. Et nul doute que Wendy, la belle australienne, ne résistera pas à l’envie de chausser à nouveau ses claquettes, à l’instar de Fred Astaire, qui adorait se joindre à des musiciens de jazz pour des jam sessions endiablées…

De la même façon, l’interactivité est le maitre mot pour les prestations de ce quartet où règne une grande complicité entre les membres du trio, qui jouent ensemble depuis de nombreuses années, et Wendy qui se lance avec eux dans des échanges réjouissants…

Vendredi 18 septembre 2020

18H30 – GUILLAUME VINCENT, RECITAL PIANO

Ce jeune pianiste commence à étudier le piano à 7 ans, il donnera ses premiers récitals à 10 ans , et fut très vite remarqué par de célèbres pianistes . Son talent et son travail vont le couronner de succès , il sera lauréat de nombreux prix : 1er Prix concours Leipzig « Young concert artists », 3ème grand prix ,concours  » Long / Thibaud « , Révélation classique de l’Adami.
En 2014 il est nommé  » Révélation Soliste instrumental  » aux Victoires de la Musique.
Il se produit sur les scènes les plus prestigieuses : Théâtre des Champ Élysées, salle Pleyel, salle Gaveau à Paris, Suntory Hall à Tokyo, Simon Bolivar Hall à Caracas. Il poursuit une très belle carrière et collabore avec de nombreux orchestres :orchestre de la Radio de Francfort ,orchestre national de Bordeaux du Capitole de Toulouse , ce qui lui permet de travailler avec d’éminents chefs d’orchestre , Marc Minkowski, Tugan Sokhiev …On a pu l’entendre à La folle journée de Nantes , au Festival de La Roque d’Athéron, au Nohant Festival de Chopin.
Ce pianiste d’une grande sensibilité séduit son public et sait le tenir en haleine tout au long de ses concerts. Guillaume Vincent avait déjà enchanté les spectateurs de Fontdouce en 2010, on se souvient d’une rhapsodie hongroise de Liszt qui avait enflammé le public.

Programme 2021 de
La Belle Saison de Fontdouce

MERCREDI 30 JUIN 2021

18 h – ROMAIN VUILLEMIN QUARTET

Romain Vuillemin débute la guitare à 12 ans, à 18 ans un ami lui fait découvrir le grand Django Reinhardt qui fut pour lui une révélation. Son cheminement musical va lui faire rencontrer d’autres musiciens avec lesquels il se produira sur les scènes les plus prestigieuses (Festival International de Jazz de Montréal, International Gipsy de Hildesheim au sein du Ritary Gaguenetti Trio, Jazz Festival de Stockholm…). 2014 sera la concrétisation de son quartet qui enregistre son 1er album « Swinging in Paris » puis un 2ème en 2018 « Why not ? ». En parallèle, Romain Vuillemin se joint régulièrement à la formation « Umlaut Big Band » et au « Collectif Paris Swing ».

Accompagné de Stephan Nguyen (guitare rythmique), Guillaume Singer (violon) et Edouard Pennes (contrebasse), ces musiciens toniques vont à n’en pas douter nous emporter dans le tourbillon du swing et du jazz manouche avec leur virtuosité et la fidélité à l’esprit de Django Reinhardt …

21 H – ‘‘CANTO’’ de MATTHIEU CHAZARENC

Originaire du grand sud-ouest, ayant grandi dans une famille de mélomanes et de musiciens, Matthieu Chazarenc, batteur raffiné, ”sideman” tout dévoué à la musique des autres, s’est décidé à publier un premier disque sous le nom : « CANTO ». Il choisit alors pour ce premier voyage, un équipage tout neuf, un groupe inédit avec Christophe Wallemme à la contrebasse, Sylvain Gontard au bugle et Laurent Derache à l’accordéon. Leur son privilégie l’acoustique, l’amour de la mélodie et de la chanson, ce que l’on retrouve dans leur second album « CANTO II – Cançon » enregistré avec la même équipe réaffirmant ainsi la pérennité de ce groupe qui s’est soudé au fil de nombreux concerts et des tournées.

JEUDI 5 AOÛT 2021

18 H – NATHANAEL GOUIN

Ce pianiste précoce commence l’étude du piano à 3 ans et devient pensionnaire du CNSM de Paris dans la classe de Michel Beroff puis de la Juilliard School de New York. Il poursuivra son évolution en résidence à La Chapelle musicale Reine Elizabeth de Belgique pendant 4 ans auprès de Maria Joao Pires. Son talent sera récompensé en 2009 par le 1er Prix du Concours Johannes Brahms, puis le 1er Prix du Concours de duo en Suède. On a pu l’apprécier à La Roque D’Anthéron, aux Folles Journées de Nantes et dans de nombreux festivals.
Il fonde un duo avec Guillaume Chilemme, et le trio «Werther» avec lequel il obtiendra en 2009 la médaille à l’unanimité au 55e Concours Maria Canals de Barcelone. En 2017 il sort l’album «Liszt Macabre» salué par la critique (Choc de Classica) et «Bizet sans paroles», son dernier album, vient de sortir.

21 H – MONDO YENGUE (TANGO ARGENTIN) et le couple de danseurs DARIO DA SILVA

Mondo Yengue est né de la complicité depuis plus de 20 ans de deux musiciens argentins exceptionnels : Fernando Maguna (bandonéon) et Diego Trosman (guitare).
Ce duo s’est ouvert à d’autres cultures en intégrant Zaid Shawket (violon)et Mathieu Gouault (contrebasse). Sur scène c’est toute leur connivence musicale qui s’exprime.
Ils attachent un soin particulier à la qualité de l’écoute, à leur connexion, entre eux
et avec les danseurs. Ils viennent de sortir un disque sur la naissance du tango à Marseille au début du 20ème siècle qui saura charmer tous les tangueros.
Ils accompagneront le superbe couple de danseurs professionnels de Dario Da Silva.

JEUDI 12 AOÛT 2021

18H – TROPICAL ALBATROSS

Trois Artistes, trois feelings musicaux, trois caractères passionnés, trois vibrations qui fusionnent, qui s’interpellent, qui se provoquent dans l’univers volubile, extraverti, lascif, libre, émouvant et surtout enflammé de la musique latine des Amériques marquée par les échanges, les voyages douloureux et l’espoir de lendemains chantant. Tropical Albatross (Marie-Laure DUPONT, Carsten WEINMANN, Florian LEGER) fouille, arrange, improvise et interprète les oeuvres captivantes et embrasées des compositeurs marquants du XXème siècle américain. Le Son cubain, le Tango, le Mambo, le Malambo, le Jazz et bien sûr la musique Classique européenne se combinent et baignent leur imaginaire de couleurs chatoyantes.

21 H – COMPAGNIE MOHEIN

 «Tourbillon balkanique aux mille et une couleurs ». La musique de La Compagnie Mohein nous entraine des Carpates aux côtes de la Méditerranée. Puisant dans les répertoires traditionnels, elle y mêle aussi l’inspiration et les compositions de ses huit musiciens. Cymbalum, violons, clarinette, contrebasse, guitare et percussions… Leur univers musical est fait d’envolées rageuses, de reprises à la cadence d’un galop du diable, de respirations ouvrant la voie au chant et à la danse.

Autant de reliefs et d’aspérités qu’on peut trouver sur la route d’un voyage ou d’une vie avec quelques mesures de yeni raki albanais ou de slivovitz serbe pour adoucir les peines et savourer les joies. La Compagnie Mohein nous propose un périple aux infinis possibles, et donne une lecture sublime des figures les plus effrénées de son imagination, magnifiées par les danses hypnotiques et la voix envoûtante de Nùria Rovira Salat.

Chargement en cours...